Page précédenteEmbargo_californien_sur_le_foie_gras.html
Page suivanteMiss_France_nue.html
 

08 Août 2012


La danse de Shiva


Pleurerons-nous demain les victimes de Nagasaki...?

Elles le méritent bien autant que celles d'Hiroshima...

Ou que celles de Tokyo, de Dresde, de Berlin, de Londres, et de toutes ces autres villes noyées sous un déluge de bombes...

Oh, il y aura un hommage, une cérémonie du souvenir...

Nous nous souvenons. Nous n'oublierons jamais. Mais il y a eu tant de bombardements de cibles civiles durant la seconde guerre mondiale. Et avant. Et depuis.

Il faut bien sélectionner... Trouver un symbole éloquent. Et le symbole qui hurle dans nos mémoires, n'est-ce pas Hiroshima...?

Bien sûr.

Bien sûr.

Vraiment...?

Non.

Ce qui hante nos cauchemars, ce ne sont pas les vaporisés, les irradiés d'Hiroshima. Ce qui hante nos cauchemars, c'est la danse que Shiva dansa devant Julius Robert Oppenheimer le 16 juillet 1945, dans le désert du Nouveau Mexique.

Quand il vit s'élever dans le ciel le premier champignon nucléaire, le directeur scientifique du projet Manhattan murmura, citant un texte hindou : "je suis devenu la Mort, le destructeur des mondes".

Non pas la Mort des autres, et la mienne...

Mais la Mort Absolue, la Mort de toutes choses...

La Mort donnée par Shiva dont le visage brûlant se révéla à lui, à nous, ce matin là.

Dans un miroir.

Plus d'actualités sur  laplumeduherisson.comhttp://laplumeduherisson.com
Page précédenteEmbargo_californien_sur_le_foie_gras.html
Page suivanteMiss_France_nue.html